Les prestations pour personnes handicapées

La loi « Handicap » du 11 février 2005 a instauré les Maisons Départementales pour les Personnes Handicapées (MDPH), lieux d’accueil, d’orientation et de reconnaissance des droits pour les personnes handicapées. Le CCAS instruit les demandes des personnes handicapées puis les transmet à la MDPH, chargée de l’examen des demandes et de l’attribution des aides.

La Prestation de compensation du handicap (PCH)

La Prestation de compensation du handicap est une aide financière mensuelle, créée par la loi « handicap » de 2005. Elle s’adresse aux personnes en situation de handicap, limitées dans les actes élémentaires de la vie quotidienne, et ce, quel que soit leur âge.

La PCH permet de couvrir différentes aides humaines et techniques, les frais liés à l’assistance animalière, l’aménagement du véhicule ou du logement, les frais spécifiques ou exceptionnels.

En d’autres termes, cette prestation a pour but de compenser les conséquences du handicap en matière d’intégration à la vie sociale et de diminuer les difficultés de l’exercice de la pleine citoyenneté de la personne confrontée à une situation de handicap. Ainsi, la PCH intervient dans les différents moments de la vie de la personne handicapée : la petite enfance, la scolarisation, le milieu professionnel, la vie quotidienne.

La carte d’invalidité et la carte de priorité

La carte d’invalidité s’adresse aux personnes atteintes d’une incapacité égale ou supérieure à 80% et  ouvre droit, notamment, à des avantages fiscaux.

La carte de priorité est délivrée aux personnes dont le handicap/le degré d'autonomie rend la station debout pénible mais dont le taux d'incapacité est défini entre 50 % et 80 %.

Le titulaire de la carte portant la mention « priorité pour personnes handicapées » peut obtenir une priorité d'accès aux places assises dans les transports en commun, les espaces et salles d'attente, dans les établissements et manifestations accueillant du public et les files d'attente.

La carte européenne de stationnement

La carte de stationnement pour personnes handicapées est une carte délivrée aux personnes en situation de handicap ou/et en perte d'autonomie, véhiculées ou non, permettant le libre accès aux places de stationnement réservées aux personnes handicapées. Elle remplace l'attribution des anciens macarons Grands invalides civils et Grands invalides de guerre (GIC-GIG).

Le titulaire de la carte peut l'utiliser dans le cadre de la conduite de son propre véhicule ou lorsqu'il est transporté par un autre conducteur. Dans ces deux cas, le titulaire doit mettre sa carte en évidence sur le pare-brise de la voiture afin qu'elle soit vue par les agents de police.

L’allocation aux adultes handicapés (AAH)

L’allocation pour adulte handicapé permet de garantir un revenu minimum aux personnes handicapées. Ce droit est ouvert dès lors que la personne handicapée ne peut prétendre à un avantage vieillesse, invalidité ou rente d’accident du travail d’un montant au moins égal à celui de l’AAH.

Pour pouvoir bénéficier de l’AAH, la personne handicapée doit remplir un certain nombre de conditions d’âge, d’incapacité, de résidence et de nationalité ainsi que de ressources.

L’allocation d’éducation spéciale de l’enfant handicapé (AEEH)

C’est une prestation familiale financée par la sécurité sociale, destinée à compenser les frais d'éducation et de soins apportés à un enfant handicapé.

Pour qu'une personne assumant la charge d'un enfant handicapé puisse bénéficier de l'AEEH, l'enfant handicapé :

  • doit être âgé de moins de 20 ans
  • son incapacité doit être égale à un taux déterminé selon le guide-barème pour l'évaluation des déficiences et incapacités des personnes handicapées.

Cette allocation est généralement instruite par un professionnel de l’Éducation Nationale chargé du suivi de l’enfant.