Charte architecturale et paysagère

Au printemps 2019, la Ville se dote d’une charte architecturale et paysagère. Elaboré conjointement par l’équipe urbanisme de la Ville, le CAUE 92 et les Réginaburgiens directement associés à sa réalisation via des ateliers, ce document est un outil pour l’urbanisme de notre Ville dont de rares communes de 20 000 habitants sont dotées. Une marque de fabrique à découvrir.

La charte architecturale et paysagère est un support méthodologique destiné à guider tous les acteurs de l’urbanisme et du cadre bâti depuis la conception d’un projet jusqu’à l’obtention de toutes les autorisations pour le réaliser. Quand le Plan Local d’Urbanisme (PLU) a une valeur réglementaire et obligatoire, la charte a une valeur incitative.

Une valeur incitative

Mettre en œuvre un tel document témoigne de l’engagement de chaque acteur, particuliers, maîtres d’ouvrage ou maîtres d’œuvre, dans une démarche de qualité et de respect de l’identité de notre Ville. La charte s’inscrit dans la continuité de l’étude confiée au CAUE 92, en juin 2016, sur la préservation et la mise en valeur de la partie la plus ancienne du centre-ville et de la Charte esthétique des devantures commerciales. Elle doit favoriser une intégration harmonieuse et cohérente de toutes les constructions et répond à une vraie volonté de la municipalité.

Urbanisme aujourd’hui et préconisations

La charte architecturale et paysagère de Bourg-la-Reine dresse le portrait de notre ville, de son ADN, en quelque sorte. Ce travail, fruit de plusieurs mois d’observations, d’analyses et d’échanges, est un état des lieux de la ville et de son identité. La structure urbaine, le paysage et l’environnement ainsi que les formes architecturales existantes y sont recensés. Sur la base de cet audit portant sur la topographie, les équipements, les espaces publics, les typologies des rues, les espaces verts publics et les paysages privés, les différents types d’habitats (dont collectifs, faubouriens à cour, pavillons…) ont été élaborées des préconisations architecturales et paysagères. Ces préconisations ont pour objectif à la fois de préserver l’authenticité de Bourg-la-Reine, de maintenir une cohérence des vues et perspectives, tout en lui permettant de s’adapter aux modes de vie du 21e siècle.

Favoriser la diversité architecturale et cultiver une ambiance Les préconisations architecturales de la charte sont ainsi un véritable guide pour construire, rénover ou agrandir des maisons ou des immeubles, quelque soit leur taille. « Le bâti s’intègre dans un paysage urbain existant dont l’observation dégage une impression, une ambiance et influe sur l’image que l’on a d’une ville. » souligne Isabelle Spiers, maire adjointe déléguée à l’urbanisme et à l’esthétique urbaine. Aussi, implantation (composition avec l’existant, alignement, orientation bio climatique), volumes, rythme entre les parties maçonnées et les ouvertures, choix des matériaux et couleurs sont développés et illustrés faisant aussi de cette charte une source d’inspiration. Des recommandations sont également faites sur le style architectural des toitures et leur mise en œuvre, les ouvertures et les percements, les extensions horizontales, les surélévations, les réhabilitations ou ravalements.

Valoriser les perspectives et développer la trame verte

Outre ces préconisations en termes d’architecture et de matériaux, la charte porte également sur le paysage urbain et le patrimoine végétal. L’enjeu est de préserver et mettre en valeur les vues lointaines sur le territoire et le patrimoine arboré. Aussi, la charte préconise des dispositifs d’implantation pour de futurs bâtiments ou des procédés de végétalisation des espaces privés. De nombreux conseils et exemples sont fournis pour aménagement des espaces verts : cour jardinée, jardins collectifs cultivés, clôtures, plantations… Sont aussi proposés des dispositifs pour maîtriser les dépenses d’énergie (isolation, architecture climatique).

Rythme, harmonie, cohérence, maîtrise, esthétique et développement durable (gestion des énergies, récupération des eaux de pluie et préservation de la biodiversité) sont le fil rouge de cette charte architecturale et paysagère de Bourg-la-Reine. « Nous sommes dépositaires pour une durée limitée de notre cadre de vie et devons envisager notre mission dans une dynamique de transmission. Quelle ville voulons-nous laisser à nos enfants ? » conclut Isabelle Spiers. « Cette charte est une réponse ».

Présentée le 18 février 2019 au Conseil municipal, vous pouvez télécharger la charte (format compressé) ci-contre ou la demander auprès du service Urbanisme pour une meilleure qualité.

Etude réalisée par le Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement des Hauts-de-Seine pour la ville de Bourg-la-Reine, avec la collaboration de l'agence de paysage Praxys (p.6, 8 & 9, de 14 à 17, 20&21 et de 60 à 69) - 1er trimestre 2019