Le projet de la Place de la Gare

Depuis juin 2017, la Ville a largement associé habitants et usagers à la conception du réaménagement de la place : réunions publiques, exposition, consultation numérique, rencontres avec les acteurs, marches exploratoires, groupes de travail, présentation dans les quartiers de Bourg-la-Reine... Les moyens mis en œuvre tout au long de cette année ont permis de recueillir l’expertise d’usage des habitants et de connaître les attentes pour cette nouvelle place. Au final, l’ensemble de ces nombreux échanges avec les habitants et le travail mené sur le terrain ont véritablement enrichi le projet afin de l’adapter aux besoins locaux.

Une circulation apaisée

À l’issue des rencontres et après de nouvelles études, une solution a émergé pour concilier les objectifs du projet et les attentes concernant la circulation des véhicules :

  • Le sens de circulation de la rue André Theuriet restera inchangé. Les véhicules pourront toujours, soit sortir sur le boulevard du Maréchal Joffre, soit tourner à gauche sur la rue des Blagis.
  • Le double sens de circulation sous le pont des Blagis est maintenu entre les rues André Theuriet et Arnold Van Gennep grâce à un feu alterné.
  • Les véhicules sortant du quartier des Blagis pourront continuer sur le boulevard Joffre.
  • Les véhicules pourront entrer dans le quartier des Blagis, soit par la rue Pierre Loti s’ils viennent du nord, soit par la rue André Theuriet puis la rue des Blagis s’ils viennent du sud.
  • Le tronçon de la rue des Blagis entre la rue André Theuriet et le boulevard Joffre sera en sens unique vers le boulevard.
  • Avec ces aménagements, le flux des piétons se trouvera davantage dans l’axe de la rue René Roeckel, ce qui permettra un accès encore plus fluide entre la gare et le centre-ville.

Une station de bus fonctionnelle

Sur la place, seront implantées les 4 lignes (172, 388, 390 et 394) démarrant ou terminant leur parcours à Bourg-la-Reine. Pour leur accueil et celui des usagers, la RATP va installer une Eco station bus assurant une offre de qualité dans le matériel comme dans les fonctionnalités. Accessibilité, visibilité et efficacité seront les maîtres-mots de cette gare routière nouvelle génération.
En parallèle des travaux, les lignes de bus seront placées en régulation dans une contre-allée aménagée au niveau du garage Volkswagen sur le boulevard Joffre, sans empiéter sur la RD920. Puis, dans quelques années, la régulation de ces lignes se fera sur l’emprise actuellement dédiée aux services techniques de la RATP, le long des voies du RER.

Une place sécurisée et accessible

La place s’organisera autour de deux plateaux dédiés aux personnes à mobilité réduite : l’un menant à la gare haute et l’autre à la gare basse. Le premier accueillera les quais de bus, le second étant exclusivement piétonnier. Le dénivelé naturel de la place sera traité par la mise en œuvre de deux murs fontaine habillés de meulière. Sur la place de la gare, la priorité sera donnée à la circulation et à la sécurité des piétons et des déplacements doux. Pour cela, et aussi assurer la continuité naturelle vers le centre ville, les traversées piétonnes du boulevard Joffre se feront sur un plateau sur toute la largeur de la place. Une relation directe vers la rue Roeckel sera ainsi établie. De cette façon, les usagers bénéficieront de parcours plus nombreux et plus larges pour se rendre à la gare.  Une grande halle couverte d’une toiture de verre permettra d’accueillir et protéger les usagers des lignes de bus, tout en proposant de multiples fonctions pratiques : horaires bus et RER, affichage communal, kiosque à journaux… Des pins sylvestre de grande taille, issus du milieu naturel, seront plantés sur la place. Avec leur silhouette élancée, ils animeront l’espace sans créer de blocages visuels. Abris vélos sécurisés, toilettes publiques, végétation, assises, squares… viendront compléter et agrémenter l’ensemble.

Des partenaires constructifs

Au fil des mois, la Ville a constaté à maintes reprises la volonté commune à tous ses partenaires de voir aboutir ce projet majeur pour Bourg-la-Reine : par leur réactivité, les équipes du Conseil départemental ont su s’adapter aux demandes d’aménagement de la Ville. La bonne volonté de la RATP et l’important soutien financier d’Île-de-France Mobilités ont également contribué à établir un projet respectueux de toutes les fonctionnalités nécessaires à cette entrée de ville de Bourg-la-Reine. Ces partenariats constructifs, menés dans une optique d’accompagnement, ont permis à la Ville de réaliser un travail important au fil des mois pour écouter et étudier les échanges et propositions pour élaborer et bientôt réaliser ce projet dans une volonté de qualité et d’esthétisme, de durabilité et de sécurité.