Handicap à l'école

Scolarité en classe ordinaire

Afin de faciliter leur intégration sociale, la scolarité des jeunes handicapés doit être la plus proche possible de la scolarité ordinaire. Lorsque c’est possible, l’enfant handicapé est accueilli individuellement dans une classe ordinaire. Cet accueil peut se faire à tous les niveaux.

Auxiliaires de vie scolaire (AVS)

Depuis 2003, des assistants d’éducation peuvent remplir les fonctions d’auxiliaire de vie scolaire, pour apporter une aide individuelle aux enfants ou adolescents handicapés en milieu ordinaire. A partir d’une analyse fine du degré d’autonomie de l’élève, la commission départementale d’éducation spéciale peut décider d’attribuer un AVS pour quatre types d’activités :

  • interventions dans la classe décidées en concertation avec l’enseignant (aide à la prise de notes sur ordinateur, par exemple) ou en dehors de la classe (intercours) ;
  • aide aux gestes techniques ne requérant pas de qualification médicale (déplacement, repas…) ;
  • aide aux sorties de classe ;
  • collaboration au suivi des projets de scolarisation et d’apprentissage (réunions, relation avec la famille et les enseignants…).

Structures d’accueil spécialisées

Lorsque l’intégration individuelle dans une classe ordinaire n’est pas possible, l'enfant handicapé peut être accueilli dans une classe spécialisée (quel que soit son handicap) ouverte dans un établissement scolaire ordinaire. L’intégration scolaire, individuelle ou groupée, peut se faire à temps plein ou à temps partiel.

Orientation

La Maison départementale des personnes handicapées conseille les parents et avec leur accord, propose des solutions pour la scolarité de leur enfant.