Auteurs réginaburgiens

Ils aiment poser les mots sur le papier, ils écrivent pour le plaisir ou en ont fait leur profession. Découvrez les œuvres des auteurs réginaburgiens.

Jacques Bairamian

Un homme à histoires

Ecrivain

 « Il me faut inventer des histoires, c’est un besoin... ». Réginaburgien depuis 56 ans, Jacques Bairamian est un ancien directeur commercial dans le papier. Cet amour du livre est un trait de famille : marié à une secrétaire de direction chez Delagrave, il est aussi  le frère d’une attachée de presse chez Flammarion et père d‘un ardent défenseur des droits d’auteur.

En février 1944, le tragique destin du groupe de résistants Manouchian, composé uniquement d’étrangers, bouleverse ce jeune parisien de naissance et arménien d’origine. À onze ans seulement, il retient du sacrifice de ces héros que l’on peut se comporter en citoyen français à part entière tout en restant fidèle à ses racines.

En classe de quatrième, éduqué à la culture de la langue par son professeur de français, il découvre le respect et la beauté de notre champs lexical, tant écrit que parlé. Puis, une fois marié et père de deux enfants, il prend le temps de rédiger modestement des romans policiers qu’il ne souhaite pas publier, car écrire est avant tout un plaisir pour lui.

C’est à l’âge de 87 ans, et encouragé par le président de la SPA, que Jacques Bairamian décide de sauter le pas et de faire connaître l’un de ses contes, écrit il y a une quinzaine d’années.

« On ne vieillit pas, c’est le passé qui recule » : cette phrase qui l’aide à relativiser illustre la seconde devise qui l’anime au quotidien : « Je pense qu’on devient vieux quand on perd deux facultés : s’enthousiasmer et s’indigner ». Ce sont ces deux pensées qui l’ont poussé à écrire Pablito : le récit de la vie d’un jeune toréador que le karma a décidé de réincarner en taureau... doté de sa mémoire d’antan. Cette histoire est destinée à sensibiliser à la corrida. Elle est aussi dédiée à la mémoire de sa belle-fille, touchée par cette cause, mais aussi pour saluer son courage face à la maladie.

Pour le lire, téléchargez le fichier ci-dessous :