Le fonctionnement

Journal_castor_19550828

Les salariés devaient répondre à deux conditions : être capable physiquement de participer au chantier et avoir du temps à disposition. Car les Castors ne disposaient pas tous des apports financiers nécessaires à l’obtention d’un prêt mais seulement de leur force de travail : ils devaient se rendre disponibles tous les week-ends, sauf un dimanche par mois, et durant deux semaines sur leurs trois semaines de congés payés.

Un bureau composé de 12 personnes s’occupait de l’organisation du travail et du suivi logistique. Il se réunissait toutes les semaines pour discuter de l’avancement des travaux et répartir les missions de chacun. Pour superviser l’ensemble du projet, un des leurs a été rémunéré à temps plein et jusqu’en 1957 comme chef de chantier.

Le contrôle de présence était donc très rigoureux pour garantir l’équité de l’apport de chaque Castor. Un « état des heures » permettait de noter chaque jour les heures assurées par chacun et de les totaliser mensuellement. Au terme du chantier, chaque Castor comptabilisait 2 000 heures de travail.

Le fonctionnement 1 - Castors

 Par tous les temps… lancer de briques !

Le fonctionnement 2 - Castors

Le fonctionnement 3 - Castors