Une invitation au voyage numérique

> Retour à la liste

Culture & loisirs

Après les sculptures de Sophie Laurent Lazinier dans la galerie des Colonnes, lieu d’exposition pour les artistes réginaburgiens, place à un autre univers et à un nouveau médium : la photographie. C’est maintenant un parcours surprenant et poétique que nous propose Thomas Thomopoulos dans cette "Invitation au voyage numérique".

Parler de voyage et y rajouter le mot numérique, c’est abolir les frontières du réalisme et ne se donner comme seules limites que les confins de sa propre imagination. L’infini est donc à portée de main ou d’œil plus exactement.

Ainsi qu’il le dit lui-même, ce qui attire Thomas Thomopoulos dans cette technologie contemporaine, c’est la possibilité de construire des univers paraissant réalistes ou laissant croire qu’ils le sont alors qu’il n’en n’est rien. Cette reconstruction d’un réel nouveau, si elle s’apparente à un jeu de dupes, renforce l’imaginaire en lui donnant une dimension nouvelle.

Onze compositions soigneusement sélectionnées donnent l’occasion aux habitués du passage Colbert de découvrir une démarche esthétique où la sensibilité d’un regard se mêle à l’invention. Nul doute que chacun pourra se projeter dans un univers graphique et contrasté, car si la technique du photomontage naît en même temps que la photographie, les logiciels contemporains lui ont donné des ressources nouvelles. 

Faisant preuve d’un véritable savoir-faire, Thomas Thomopoulos le dépasse afin de le mettre au service d’une approche véritablement artistique qui donne tout son prix à un travail largement reconnu. 

Thomas Thomopoulos expose jusqu’au 30 avril dans la galerie des Colonnes.

> Accès par le Square J.-B. Colbert

Une réalité augmentée, le regard de Thomas Thomopoulos 

Réginaburgien d’abord, mais aussi artiste autodidacte passionné d’images, Thomas Thomopulos découvre la photographie dès son enfance au beau et ancien temps de l’argentique. La venue du numérique lui permet cependant de multiplier encore le champ des possibles en associant prises de vue et nouvelles technologies, décuplant ainsi sa liberté créatrice. Ne s’interdisant rien et puisant son inspiration dans le monde qui l’entoure, il réalise des compositions dont la puissance esthétique n’occulte nullement l’invention et la poésie. 

Dans des photomontages troublants où la nature et la ville s’unissent, il reconstruit à partir d’éléments existants, capturés à Bourg-la-Reine, à Paris, et ailleurs au gré de ses voyages ou même lors de shootings à distance, une réalité nouvelle rêvée tout autant que mystérieuse, à laquelle le noir et le blanc rajoutent parfois leur magie.

Cadrages cinématographiques, musicalité du rythme, sens des contrastes, c’est donc un monde inédit qui s’ouvre au spectateur, le laissant libre de se projeter au cœur de ce miroir des possibles qui lui est tendu. Alliant qualité d’un regard et virtuosité technique, Thomas Thomopoulos réalise une œuvre qui parle à la sensibilité de tous en faisant revivre rêves et souvenirs enfouis en chacun de nous. Les professionnels ne s’y sont pas trompés, car il expose son travail dans des lieux sélectionnés à travers le monde grâce la plateforme Daylighted et il fait également partie de l’équipe éditoriale du site 1X, tout en étant curateur sur le site 100 ASA

Pour en savoir plus : https://thomasthomopoulos.book.fr/

Photo : © Thomas Thomopoulos