Complexe sportif des Bas-Coquarts : un nouveau bâtiment dédié à l’escrime et aux arts martiaux

Le 9 juillet 2020,le conseil municipal a approuvé le projet de reconstruction et de réhabilitation partielle du Complexe sportif des Bas-Coquarts.

Un concours de maîtrise d’œuvre a été lancé cet été pour choisir l’architecte qui sera en charge du projet. Le futur équipement devrait voir le jour à l’été 2023.

Malgré un suivi et des travaux de maintenance réguliers, le complexe sportif actuel – dont les dernières constructions datent de 1975, 1984 et 1994 – apparaît aujourd’hui comme vétuste. Pour offrir à ses habitants et à ses athlètes de haut niveau des équipements adaptés, la Ville prévoit de construire en lieu et place de la salle d’armes actuelle un nouvel équipement plus grand, plus fonctionnel et plus confortable, destiné à la pratique de l’escrime et des arts martiaux. Le futur bâtiment correspondra ainsi aux homologations internationales pour l’escrime, et nationale pour le judo. Il comprendra notamment trois aires de combat (dont un espace pugilistique modulable), vingt pistes d’escrime, ainsi que tous les espaces nécessaires au fonctionnement des activités sportives : hall d’accueil, vestiaires, bureaux, gradins, parking, etc.

D’autres espaces réhabilités

Le projet prévoit également la réhabilitation de certains espaces du complexe sportif actuel. Les dojos existants seront transformés en un espace destiné à la pratique de la boxe. La salle de danse et de musculation sera aménagée en pôle de préparation physique.

À noter également : le complexe sera totalement accessible aux personnes handicapées.

Exemplarité environnementale

D’un point de vue environnemental, cet équipement répondra à trois exigences :

  • l’efficacité énergétique du bâtiment, avec une réduction des besoins, un parti architectural bioclimatique et une isolation adaptée, ainsi qu’un recours significatif aux énergies renouvelables 
  • un cadre de vie confortable en termes de confort visuel, de performance acoustique ou encore de ventilation, etc.
  • et une maîtrise des ressources.

Par ailleurs, la Ville a souhaité anticiper la future réglementation thermique en prenant pour référence le label « E+C- » (Bâtiment à Énergie Positive et Réduction Carbone) et plus particulièrement le niveau E3C1 (bilan énergétique très performant / niveau carbone accessible).

Priorité aux habitants et aux associations

Le futur complexe offrira ainsi de nouvelles possibilités d’accueil pour :

  • les enfants scolarisés à Bourg-la-Reine (écoles des Bas Coquarts et Pierre Loti, collège Évariste Gallois, etc.)
  • les associations actuellement utilisatrices du gymnase, et notamment : l’escrime, le tir sportif et les arts martiaux (judo, jiu-jitsu brésilien, tae kwon do, karaté, nanbudo, hokido)
  • permettre à de nouvelles disciplines de voir le jour : boxe et MMA.