Fabrice Lardreau

F Lardreau

Comme bon nombre de Réginaburgiens, Fabrice Lardreau emprunte quotidiennement le RER. Fils d'agents RATP et petit-fils de conducteur de métro, l'écrivain et journaliste s'interroge sur la particularité de cet ensemble ferroviaire dans son essai intitulé Le RER. Nos lignes de vie.

Inauguré en 1977, le RER, ou Réseau express régional, représentait alors bien plus qu'un simple moyen de transport. Il état un symbole de progrès, de victoire sur le temps et l’espace. Incarnant un modèle de société moderne, il permettait l'abolition de la frontière entre Paris et sa banlieue, la promotion des classes moyennes et l'accès aux loisirs pour tous. Quarante après sa création, qu'en est-il ? Saturé et vieillissant, le RER est devenu synonyme de promiscuité et d’aliénation sociale. 

Mêlant sociologie, histoire et exploration personnelle, Fabrice Lardreau nous livre ses réflexions tant sur les usagers que les lieux de vie du RER qui ont inspiré de nombreux artistes et chercheurs (Marc Augé, Annie Ernaux…).

Le RER. Nos lignes de vie
Aux éditions Robert Laffont
Prix : 12 euros