Centenaire de la disparition du Colonel Candelot - Maire de Bourg-la-Reine (1900 - 1920)

A l'occasion du centenaire de la disparition du Colonel Candelot, maire de Bourg-la-Reine de 1900 à 1920, la Ville lui consacre une exposition virtuelle afin de lui rendre hommage.

Portrait Colonel Candelot

Né le 7 décembre 1840 à Paris, Albert-Louis Candelot a mené une vie couronnée de succès militaires, industriels et politiques. Premier magistrat de la ville pendant vingt ans, il décède le7 janvier 1920, trois semaines après sa dernière réélection. Il est inhumé au cimetière de Bourg-la-Reine.

Le successeur

Dès le début de son mandat, le Colonel Candelot hérite d’épineux dossiers d’urbanisme qui ont joué sur le retrait d’André Theuriet, son prédécesseur, de la scène politique locale. En les poursuivant et les menant à terme, Candelot imprime la physionomie actuelle de la Ville.

Un président de la République à Bourg-la-Reine

Le 9 novembre 1913, c’est à l’Hôtel de Ville que se rend Raymond Poincaré, Président de la République, pour rendre hommage à André Theuriet. Il est accueilli par le Colonel Candelot et ses administrés, venus en nombre.

26-statue d'andé theuriet_eld-min

Bourg-la-Reine à l’international

Deux éditions de l’Exposition Internationale d’Horticulture et des Beaux-Arts sont organisées en 1902 et 1905. De spectaculaires installations embellissent les rues de la ville pour le plus grand bonheur du public.

L'image d'une institution républicaine renouvelée

La physionomie actuelle de la mairie est le résultat d’un agrandissement réalisé sous l’égide du Colonel Candelot entre 1909 et 1911 : fonctionnelle et monumentale, elle symbolise la place du maire dans les institutions républicaines.

L’action du Colonel Candelot pendant la Première Guerre mondiale

1. Affiche_mobilisation-min

Pendant la guerre, l’administration municipale est fortement mobilisée. La mairie est le lieu privilégié des contacts entre l’autorité administrative locale et la population ; là où les familles obtiennent des nouvelles de leurs proches partis combattre ; là aussi où est distribuée une partie de l’alimentation.

L’homme de mémoire

La première séance du Conseil municipal après l’Armistice se tient le 7 décembre 1918. Elle est l’occasion de remercier Monsieur le Maire, le Colonel Candelot, et de lui exprimer « toute la reconnaissance des habitants pour les distingués services (…) qu’il rend à tous ».

7 résultats