Chapitre 2 - Les trois R se marient !

Prêts pour le deuxième volet des aventures des frères Bernardet ? Dans un premier article, nous vous présentions l’histoire de la société Bernardet leader de l’industrie française du side-car à partir des années 1930. René, Robert et Charles Bernardet, créateurs fertiles de cette firme constituée, développée et implantée à Bourg-la-Reine jusqu’en 1937 année du déménagement à Châtillon, n’ont jamais réellement quitté Bourg-la-Reine.

 

L’établissement Bernardet Frères est officiellement enregistré devant notaire à Bourg-la-Reine le 14 décembre 1932, les trois frères habitent avec leurs parents dans une maison au 8 rue des Bruyères, en face de leur atelier.

Pour célébrer cette réussite, ils décident de se marier religieusement tous les trois, le même jour, à la même heure, le 21 décembre 1932, à l’église Saint-Pierre de Montrouge à Paris. Le mariage est suivi par une foule importante et largement commenté dans la presse motocycliste.

Doc - Bernardet

Article de Moto Revue du 31 décembre 1932

René, Robert et Charles (devenu Roger pour constituer la firme au 3 « R ») avaient acquis un terrain dans la Grand’Rue correspondant aujourd’hui au n°151 avenue du Général Leclerc pour faire construire un immeuble. Pendant la construction, ils habitent près de l'avenue Jean-Jaurès à Cachan, à 8 min à pied de leur atelier. 

4. Le_151_vers_1959

L’immeuble du 151 avenue du Général Leclerc

Roger, son épouse Yvonne ainsi que René, Suzanne et leur fille Françoise, y aménagent en 1938… juste après l’ouverture de l’usine de production de Châtillon !  

Robert, son épouse Jeanne et leurs enfants les rejoindront plus tardivement, en 1957. Entre-temps, en 1955, Henri, leur père, décède ; ce qui conduit Hélène, leur mère, alors âgée de 80 ans, à s’installer également dans cet immeuble.

3. Immeuble_151_BlR_001

L’immeuble du 151 avenue du Général Leclerc

Répartis sur cinq niveaux d’élévation, les appartements indépendants assuraient l’intimité des familles qui pouvaient néanmoins se retrouver sur le toit de l’édifice où une vaste terrasse était aménagée.

Christophe Fresneau, petit-fils de René et Suzanne, fils de Françoise, a été baptisé à l'église de Bourg-la-Reine ; l'ensemble de la famille Bernardet repose dans deux sépultures au cimetière de la commune.

Photo - Bernardet

1959 : baptême de Christophe Fresneau porté par sa marraine Irène Fresneau, en compagnie de Françoise Fresneau sa mère, Marcelle Fresneau sa grand-mère et de René et Suzanne Bernardet ses grands-parents maternels.

Nous remercions une nouvelle fois Christophe Fresneau auteur de Histoire des frères Bernardet et, pour ce récit, passeur de mémoire privilégié permettant de reproduire les archives familiales. 

Aucun document ne correspond à votre recherche.