Tribunes

Tribune de la majorité - Octobre 2021

Vous avez la parole !

Depuis la campagne des élections municipales de 2020, la majorité a régulièrement renouvelé son souhait d’organiser une convention citoyenne. Nous avons eu la volonté de renforcer la démocratie participative locale en créant du lien entre tous pour échanger ensemble sur la direction que doit prendre notre ville pour les décennies à venir.

Le citoyen doit résolument être associé aux décisions de la ville. Depuis la première édition du budget participatif, nous avons régulièrement renouvelé des initiatives pour vous donner la parole et vous permettre de faire naître des projets dans lesquels vous croyez.

Cette année, nous avons décidé d’aller plus loin encore. Le budget alloué au budget participatif augmentera de 50 % pour la deuxième édition. Afin de l’accompagner, c’est une toute nouvelle plateforme de démocratie participative qui verra le jour au début de l’année 2022.

Cependant, nous n’attendons pas 2022 pour vous donner la parole. La période de la crise sanitaire a été, et reste, une période difficile pour l’organisation de concertations, celles-ci demandant échanges en ateliers, réunions publiques, rencontres diverses… Durant cette période, des consultations ont eu lieu, même si elles étaient limitées par les règles sanitaires. Vous avez ainsi été consultés sur le stationnement dans la ville, sur les commerces de proximité ou encore sur le nom à donner au nouveau centre socio-culturel de la rue des Rosiers. Ici encore, Bourg-la-Reine a démontré son caractère pionnier en choisissant le nom de Joséphine Baker pour un bâtiment de rencontres et de culture avant même l’annonce de la panthéonisation de ce personnage historique par le Président de la République.

En quelques années, notre société a radicalement changé. Alors même que le système de démocratie représentative convenait au plus grand nombre, la chose publique doit désormais être structurée autour de la participation active afin d’inclure le plus grand nombre dans les processus de décision.

Cela rend parfois l’aboutissement d’un projet compliqué tant au niveau des réglementations inconnues des habitants que par la somme des divers intérêts privés qui, bien souvent ne peuvent pas s’accorder.

Ainsi, le rôle des élus a évolué : ceux-ci ont conservé la responsabilité de la conduite des projets mais ils ont désormais le devoir d’associer les habitants, de concevoir des modes de concertation pour mettre l’ensemble des acteurs autour de la table et aboutir à un projet commun. Notre rôle est ainsi aujourd’hui, davantage qu’hier, d’écouter vos souhaits, d’apaiser vos différends et de trouver des solutions à vos problématiques concrètes.

Tel était notre souhait pour le projet de la rénovation du quartier Faïencerie. La concertation d’ampleur qui s’est déroulée en 2019 (réunions publiques, groupes de travail, ateliers…) a, en conséquence, été saluée par le Ministère de la Transition écologique.

Et ce n’est pas fini ! Le comité de suivi des usagers, véritable organe de réunion de l’ensemble des acteurs concernés, continue de débattre pour donner un avis et permettre à la Ville d’intégrer au mieux les contraintes et dessiner la meilleure synthèse possible.

Telle est notre méthode, telle est notre volonté.

_______________

Tribunes de l'opposition - Octobre 2021

La Ville en partage

Citoyens.es faites entendre votre voix !

Se parler, penser avec les habitants, voir loin, ça devrait être le cœur de l’action municipale : nous devons créer un espace de dialogue citoyen qui n’existe pas dans notre ville.

En cette rentrée 2021, nous goûtons à nouveau la vie sociale, à mesure que s’éloigne le pire de l’épidémie. Nous nous réjouissons de voir s’ouvrir le bâtiment du CAEL, baptisé par les habitants de Bourg-la-Reine « Espace Joséphine Baker » (avant sa « panthéonisation » - écouter les habitants, ça a du bon !). Cet ouvrage clôt un cycle de réalisations (Gare, RD 920, Médiathèque), décidées il y a longtemps et essentiellement financées par d’autres instances que la ville. Mais si l’on regarde vers le futur, pour anticiper, nous sommes tous dans le noir.

La Faïencerie : le montage financier tiendra-t-il ? Les propositions des parents d’élèves et des habitants pour pallier les aberrations du projet seront-elles prises en compte ? Quid du travail de ces quelques citoyens réunis en catimini en début d’année et à qui on avait demandé le plus grand secret ? L’espace au sud de la gare, entre Theuriet et Joffre, sera-t-il livré de la même façon aux promoteurs ? Notre projet était d’y créer une maison des associations, si utile, en préservant le patrimoine architectural : débat confisqué, aucune consultation, aucune discussion ouverte.

Même chose pour la place de la Résistance, le Trois Mâts, l’espace de l’ancien CAEL et des boulistes de l’ASBR … Et sur d’autres sujets, comme la santé, la sécurité, les mesures de précaution à prendre dans les écoles et les crèches contre la pollution (mesure du CO2, information sur les antennes 5G déjà implantées en ville…). Ou sur les décisions structurantes du Territoire ou du Département (ex. réaménagement de la rue de la Bièvre) : absence de transparence et de visibilité, pas de dialogue, pas d’anticipation…

Nous allons permettre ce dialogue citoyen indispensable à toute vie démocratique : nous vous invitons au premier Forum citoyen de Bourg-la-Reine, mardi 19 octobre à partir de 19h (plus d’information sur notre page fb @laVilleenpartage ou par mail : elus@blr-lavilleenpartage.org). Vous pouvez aussi nous rencontrer au marché le samedi matin ou à la Mairie annexe, sur rdv.

C.Bonazzi, M.Broutin, M.Cœur-Joly, A. Del, P.A.Hauseux, F.Maurice. Contact : elus@blr-lavilleenpartage.org. Page fb @laVilleenpartage

_______________

Se rassembler pour Bourg-la-Reine

Des droits et des devoirs pour choisir

En ce mois d’octobre, la campagne présidentielle bat déjà son plein.

Bien peu d’autres sujets nous sont proposés via les médias… Bien évidemment, les choix que nous ferons auront des répercussions sur la vie de notre commune. Hélas, les enjeux pour les communes ne sont jamais mis en avant. Néanmoins, pour pouvoir voter en pleine connaissance de cause, il faut participer au débat démocratique. Cette participation peut se faire en lisant les programmes des candidats, en participant aux réunions électorales et en lisant, en écoutant ou en regardant les émissions politiques dans les médias écrits ou audiovisuels. La citoyenneté englobe autant des droits et des devoirs nationaux que locaux. Mais pour l’exercer, encore…

Limite du nombre de caractères de mon droit d’expression

La suite : http://www.BLR2026.fr/ ou utilisez le flash code

Jean-Pierre LETTRON

Flash code

_______________

Tribune de la majorité - Septembre 2021

De l’unité et de l’action

Cet été, le Président de la République a instauré le passe sanitaire. Nous étions alors un des premiers pays du monde à mettre en place des restrictions pour les personnes non vaccinées. De nombreuses manifestations ont eu lieu, partout en France, pour dénoncer un «apartheid », ou encore l’instauration d’une « ségrégation ». Si nous condamnons fermement ces propos, nous soutenons fermement l’accélération donnée par le gouvernement pour la vaccination et le passe sanitaire.

Il est toujours bon de rappeler que la crise sanitaire actuelle est la plus grave que nous traversons depuis plus d’un siècle, que, n’en déplaisent aux complotistes, le virus est bien réel et il a fait plus de 110 000 victimes fatales rien qu’en France au moment où nous écrivons ces lignes. Notre liberté est conditionnée par l’engagement de chacun. Faire société, c’est également agir quand cela est nécessaire pour le bien commun. Aujourd’hui, la crise sanitaire rend nécessaire ce geste citoyen, celui de la vaccination. A l’heure où tous s’autoproclament experts sur les réseaux sociaux, ayons le recul d’écouter les scientifiques qui travaillent sans cesse pour notre bien.

Comme dans toute gestion de crise, il y a des erreurs. Il y a des incertitudes. Il y a des manques.

Néanmoins, c’est la première fois dans l’histoire que l’humanité relève un tel défi sanitaire et propose un vaccin si rapidement. Moins d’un an pour aboutir à plusieurs vaccins dont l’efficacité atteint 95 % contre les formes graves du virus (75 % environ contre la contamination) ! C’est une prouesse scientifique, technologique et humaine.

Au niveau local cet été, le Préfet des Hauts-de-Seine a souligné l’exemplarité de l’action de la Ville de Bourg-la-Reine devant l’ensemble des maires des Hauts-de-Seine, tant sur la prévention et le traitement des clusters apparus sur la Ville qu’en terme d’engagement pour l’information des citoyens et d’aide pour la vaccination. Les séances de dépistage, les masques distribués quand ils n’étaient pas disponibles largement, le développement de la vaccination avec nos villes voisines et amies, vaccination éphémère sur nos événements… Tant d’actions qui ont pu vous permettre de vous protéger, vous et vos proches.

Vous avez également été largement mobilisés sur ce terrain avec le réseau d’entraide et d’écoute solidaire constitué lors du premier confinement et toujours en activité aujourd’hui. Nous vous en sommes profondément reconnaissants et demeurons émus de cet élan solidaire réginaburgien.

Il est maintenant de notre responsabilité à tous de prendre les mesures pour stopper l’épidémie avec les outils en notre possession. Il est de notre responsabilité de nous protéger, nous et nos proches. Il est de notre responsabilité de permettre au pays de redémarrer complètement.

La pandémie n’est malheureusement pas encore terminée, nous l’avons vu cet été avec le variant Delta. Cependant, nous avons les moyens d’agir avec pragmatisme.

De nouvelles actions seront conduites, en particulier en direction de nos enfants, lors de cette rentrée.

Alors agissons, ensemble.

_______________

Tribunes de l'opposition - Septembre 2021

La Ville en partage

Non à une ville à deux vitesses !

Nous vous souhaitons ainsi qu’à vos enfants une bonne rentrée ! En ce début d’année scolaire, qui se déroule à nouveau dans un contexte incertain et difficile pour beaucoup, nous formulons le souhait que l’intégration des habitants de tous les quartiers à la vie communale devienne enfin une priorité pour la mairie.

Les incidents très graves survenus en mai dernier aux Blagis (quartier situé à la fois sur Bourg-la-Reine, Bagneux, Fontenay-aux-Roses et Sceaux) ont incité les quatre maires à travailler à un plan d’action commun : enfin !

Mais la politique sécuritaire et défensive de la majorité (armement de la police municipale, toujours + de caméras) ne suffira pas à construire un vivre-ensemble garant d’un environnement apaisé. Nous réclamons depuis longtemps pour ce quartier : la présence renforcée des services publics (maintien du bureau de poste), un accompagnement éducatif et social, l’accès au logement, à l’emploi et la culture ; une police de proximité mais aussi des animateurs et éducateurs, des moyens accrus pour les associations qui y œuvrent ; et côté Bourg-la-Reine : un véritable projet pour la maison de quartier du Trois mâts.

Au lieu de tout concentrer en centre-ville (nouveau bâtiment du CAEL, Maison France service, pôle information jeunesse, aménagements urbains, nettoyage et fleurissement des rues) il est temps de partager la ville sans injustices entre les quartiers et leurs habitants, et de prendre en compte les besoins de tous - et notamment des habitants du quartier des Bas coquarts (qui ne pourront être satisfaits par la seule réhabilitation du complexe sportif). Nous connaissons depuis des années les risques de la relégation !

Et dans le contexte de crise sanitaire et sociale, une attention particulière doit être portée aux familles en difficulté. Comment justifier par ex. que les bourses communales n’aient même pas été revalorisées en cette rentrée scolaire ?

Limités dans notre expression dans ce magazine comme en Conseil municipal, nous vous invitons à consulter notre page fb et notamment à prendre connaissance des échanges que nous avons eus avec les jeunes de ce quartier, révélateurs de leurs attentes et de la non-prise en compte de leurs besoins.

C.Bonazzi, M.Broutin, M.Cœur-Joly, A. Del, P.A.Hauseux, F.Maurice. Contact : elus@blr-lavilleenpartage.org. Page fb @laVilleenpartage

_______________

Se Rassembler pour Bourg-la-Reine

Une rentrée rassembleuse

Cette tribune est écrite fin juillet pour une publication début septembre. Elle sera toutefois d’actualité car nous savons tous quels sont les désaccords - voire les refus - que nous avons avec les projets de la majorité.

Pour commencer, le projet « Faïencerie » est présenté comme un éco-quartier. Mais comme le démontrent les documents disponibles sur notre site, c’est en réalité un projet de densification supplémentaire dans notre ville.

Nous avons ensuite l’application du PLU sur le terrain du ex-Futur CAEL. Pour mémoire, la majorité a imposé entre le POS du début des années 2000 et le dernier PLU, des hauteurs de constructions en zone pavillonnaire entre 11 mètres et 13 mètres. Tout ceci bien entendu sans consultation…

Limite du nombre de caractères de mon droit d’expression
La suite : http://www.BLR2026.fr/

Jean-Pierre LETTRON