Tribunes

Tribune de la majorité - Janvier 2021

2021 : L’espoir à Bourg-la-Reine

L’année passée fut forte en événements. Nous ne reviendrons pas ici sur les difficultés inhérentes à la crise sanitaire.

Pour espérer le meilleur en 2021, il faudra se souvenir de 2020, de ses drames, de ses élans solidaires, de ses découvertes.

En 2020, c’est, rappelons le, 1500 Réginaburgiens isolés par le confinement qui ont reçu le soutien de dizaines de bénévoles missionnés par la Ville pour maintenir le lien social. Si nous avons appris que des situations exceptionnelles exigent des mesures exceptionnelles, nous avons aussi constaté l’extraordinaire engouement solidaire des Réginaburgiens. Pour cela, nous vous remercions.

Chacun était sur le front. Que ce soit dans les hôpitaux, dans les services publics, en classe scolaire numérique, dans les commerces essentiels, ou auprès des autres à distance, tous ont su contribuer au maintien d’une vie quotidienne quand tout semblait s’effondrer. Alors, merci.

Et pourtant, malgré la crise, la Municipalité a continué son action, autour de la gestion covid en premier lieu mais aussi à travers tous les autres services.

Ainsi, c’est en 2020 qu’ont eu lieu le festival d’humour, les cinémas en plein air, le lancement de la saison culturelle et l’opéra Loccos. Tant de rendez-vous qui reflètent notre volonté de faire de la culture à Bourg-la-Reine un levier d’émancipation et d’élévation commune pour tous.

En 2020, nous avons inauguré la Place de la Gare. 400 Réginaburgiens s’étaient déplacés pour rencontrer Pierre Deniziot (Conseil Régional), Patrick Devedjian (Conseil Départemental) et notre Maire. Si le Président du Département nous a quittés lors de la première vague de Covid, sa vision pour le développement de Bourg-la-Reine et du sud des Hauts-de-Seine continue à perdurer. Sa confiance en notre projet pour la Place de la Gare, véritable hub du sud de Paris témoigne de la cohérence dans les relations entre la Ville et le Département. Nous continuons ce travail avec Georges Siffredi, nouveau Président du Conseil Départemental et ex-Maire de Châtenay-Malabry.

A la clé de ces réalisations, vous l’aurez compris, nous dessinons l’avenir de Bourg-la-Reine avec en fil rouge trois grands principes.

Le développement durable qui est devenu indispensable dans la conduite de tous les projets tant l’urgence climatique devient inquiétante. Nous savons la responsabilité qui est la nôtre dans la transition qu’il faut accélérer.

La sécurité, devient une préoccupation importante, voire centrale, pour l’ensemble des Français dans un contexte d’attentats dont l’atrocité ne faiblit pas et d’incivilités quotidiennes. L’action de notre police assure chaque jour votre sécurité et votre bien-vivre à Bourg-la-Reine. Son action sera renforcée au cours de l’année qui s’ouvre aujourd’hui.

La solidarité enfin, car ne nous sommes rien si nous ne sommes pas ensemble. La solidarité, car la crise nous a rappelé que nous faisons corps et que la ville a besoin de tous pour se construire. Les Réginaburgiens répondent présents pour aider leur prochain, c’est notre grande fierté.

A travers ces engagements, vous l’aurez compris, nous avançons vers le Bourg-la-Reine de demain. Celui dans lequel vous vous reconnaissez et dans lequel nous avons espoir. Nos projets dans ce sens sont nombreux, au rang desquels le projet de l’éco-quartier de la Faïencerie, véritable renouveau de Bourg-la-Reine.

Cette année encore, vous pouvez compter sur notre travail à votre service.

Très belle année 2021 à tous,

La Majorité

_______________

Tribunes de l'opposition - Janvier 2021

La Ville en partage

2021, LA DÉMOCRATIE LOCALE À RECONQUÉRIR

Tous nos vœux de santé et de joie pour cette année 2021, avec l’espoir de laisser derrière nous les difficultés et solitudes de la pandémie.

Dans cette crise, nous constatons que ce qui fait du bien, c’est de faire ensemble, d’inventer et réaliser des projets en commun. Dans la vie citoyenne, cela passe par la discussion, parfois vive, les apports enrichissants de tous, pour aboutir à un projet collectif partagé. En lançant son mandat, M. Donath ne l’a pas intégré. Il dit et répète : « Nous sommes l’exécutif ! » (Qui disait « l’Etat c’est moi » ? Louis XIV), et « Il faut avancer ! ». Vers où ? Pour qui ? Aveuglément ? En décidant pour toute la population ? Non pas !

Voici donc la nouvelle organisation de ce mandat selon P. Donath : moins de conseils municipaux, de commissions (lieux naturels du débat), une relation avec les élus réduite au minimum légal ou guère mieux. Pardon, Sire, d’avoir réclamé un vrai dialogue avec des élus représentant une (petite) moitié de la population, élus qui veulent plus d’écologie, de solidarité et de démocratie.
Nous continuerons à agir, à vous rencontrer et à mobiliser pour que la discussion reste aussi ouverte et vivante que possible à BLR.

Ainsi un «Comité de suivi des usagers», constitué à la hâte sur le projet Faïencerie, regroupe des personnes, associations et « experts » choisis en Mairie. Les élus ? Exclus ! D’ailleurs ce projet N’A JAMAIS ÉTÉ à l’ordre du jour du CM.

La Mairie dit se fonder sur les ateliers de 2019, mais comment gérer les contradictions flagrantes entre vœux : pas de cour sur le toit, des bâtiments bas, de la pleine terre,... et projet quand le plan est de mettre le square sur l’école détruite et des immeubles sur le sol du jardin partagé, de réduire les cours, etc.

Mandat flou du « comité », confidentialité exigée, réflexion secrète … la Faïencerie risque fort, sans mobilisation citoyenne de rester ce projet mal né, choisi par P. Donath et lui seul, qu’il présenta un soir de juin 2019 où il coupa d’autorité le micro, interdisant aux citoyens choqués de s’exprimer.

Pendant ce temps, les rats courent tranquillement dans la résidence La Fayette (géré par le CD 92)…

Christophe Bonazzi, Marie Broutin, Marylène Cœur-Joly, André Del, Pierre-Alain Hauseux, Florence Maurice. Mail : elus@blr-lavilleenpartage.org. Page fb @laVilleenpartage

________________

Se Rassembler pour Bourg-la-Reine

MERCI !

En ce début d’année, je tiens avant tout à vous présenter tous mes vœux pour cette année 2021.

Je tiens surtout à remercier toutes celles et ceux qui ont fait 2020. 

Merci à tous les soignants, qui ont été si vite oubliés lors de la seconde vague du COVID.

Merci à tous les personnels municipaux pour leur implication sans faille durant cette année. 

Merci aux forces de l’ordre, et aux pompiers, très souvent malmenés dans leur métier difficile.

Merci aux forces militaires qui assurent notre sécurité au quotidien.

Merci aux membres de l’Education Nationale qui ont su se mobiliser et réinventer leur métier pour assurer la continuité pédagogique pour nos enfants, et ce, souvent avec leurs propres moyens.

Merci à nos commerçants et à nos entreprises, qui, malgré la tourmente et la cacophonie gouvernementale et locale ont su s’adapter pour nous permettre de continuer à vivre.

Enfin, MERCI à vous toutes et tous, Réginaburgiennes et Réginaburgiens, d’être là, dans un esprit de Concorde, pour faire de Bourg-la-Reine, une ville où il fait bon se rassembler.

Claude Fernandez 
Conseiller Municipal Se Rassembler pour Bourg-la-Reine

________________

Tribune de la majorité - Décembre 2020

Consommer local, un acte citoyen

Le 29 octobre dernier, le Premier ministre annonçait le retour du confinement. Par un hasard du calendrier, l’entreprise Amazon dévoilait, au même moment, les résultats de son 3e trimestre 2020. Avec une augmentation de 37 % de ses revenus, c’est une croissance de 81 milliards d’euros qui s’est construite en seulement trois mois.

Quand on sait que le Gouvernement a fait feu de tout bois pour trouver 100 milliards pour son Plan de relance, il y a de quoi faire grise mine. La grise mine, ce sont les commerces de proximité qui la font depuis l’annonce de leur fermeture. Ils nourrissent des sentiments d’injustice face à une concurrence déloyale et d’incompréhension en les considérant comme « non-essentiel ». Si l’on peut comprendre la nécessité de prendre des décisions impopulaires en temps de crise, on ne peut que constater l’immense frustration que ces fermetures ont engendrée. N’en déplaise aux esthètes de la décroissance, leurs rêves se sont fracassés sur une réalité établie depuis deux siècles : l’échange numéraire est porteur de vivre-ensemble : le commerce de proximité est un repère du quotidien, un lieu qui nous permet de recréer des liens utiles à la cohésion sociale. Quoi de plus triste qu’une ville sans commerce ?

Farouchement convaincue que nos commerces participent grandement à la qualité de notre cadre de vie, notre équipe s’est mobilisée depuis le début de la crise sanitaire pour les soutenir. Nous l’avons fait en coordination avec notre territoire Vallée Sud Grand Paris, en subventionnant les loyers des commerces fermés. Nous l’avons fait également en actant la gratuité des droits de voirie, en facilitant l’installation des terrasses éphémères, en mettant en place des permanences pour aider les commerçants et les artisans à remplir leurs dossiers d’aide. Grâce à notre soutien, 102 dossiers ont été acceptés et plus de 270 000 € leur ont été versés.
Plus récemment, à l’initiative de M. le Maire, Vallée Sud Grand Paris a voté l’exonération de CVAE (anciennement taxe professionnelle) pour les librairies. Pari gagné pour les 13 libraires indépendants du territoire.

Si ces aides de court terme sont vitales, l’enjeu de long terme réside dans la digitalisation. Car l’expérience récente l’a prouvé : le commerce en ligne joue un rôle d’amortisseur en période de confinement. Les solutions de « Click & Collect » fleurissent. Ces derniers mois, tous les sites marchands ont gagné de nouveaux adeptes. Si les commerces rouvrent prochainement, ils ne peuvent plus ignorer la nécessité du e-commerce. Dans une économie numérisée et concurrentielle, il faut être visible, réactif et proposer des solutions simples. Voilà pourquoi la Ville, en partenariat avec le Territoire, propose aux 80 commerçants fermés un ambitieux plan de soutien.
Étape 1 : rendre visible leur établissement sur le site « J’aime mon commerce à domicile ».
Étape 2 : former les commerçants pour créer leur propre site internet.
Étape 3 : mettre en place la solution de vente en ligne.
Quant à l’étape 4, celle de la vente, elle repose en grande partie sur vous.

À l’approche des fêtes de fin d’année, nos commerces réalisent une grande partie de leurs chiffres d’affaires. Si la Ville s’est mobilisée sur tous les fronts, c’est maintenant à vous de jouer. L’acte final, celui de l’achat, relève de votre responsabilité. La pérennité du commerce de proximité en dépend. Consommer local, c’est aujourd’hui un acte citoyen !

Belles fêtes de fin d’année,

La Majorité

_______________

Tribunes de l'opposition - Décembre 2020

La Ville en partage

L’ACTION MUNICIPALE AU VENT D’AUTOMNE

Joyeuses Fêtes ! Nous espérons que cette Tribune vous trouvera tous en bonne santé et que les conditions sanitaires nous permettront de fêter la fin d’année en famille et entre amis.
Décembre, l’heure des bilans … Déjà 6 mois depuis l’élection du candidat P. Donath.
Nous avons été interpellés par des commerçants, artisans, artistes … en difficulté, des habitants mal logés qui doivent télétravailler, d’autres inquiets de voir pousser plus d’immeubles que d’arbres.
Et récemment par une personne non-voyante qui ne comprend pas pourquoi, rue Roeckel, il n’y a pas une vraie bande de guidage (solution recommandée à la Mairie par les associations), au lieu d’une « rainure » inutile et couteuse. Il faut actualiser notre Charte Handicap, dont les principes (accessibilité, autonomie) semblent avoir été oubliés.
Ceci découle de la façon d’agir, de décider, d’un Maire qui n’écoute pas les parties prenantes, alors qu’elles sont présentes, identifiées et actives. Qui sous-traite dès que possible à des prestataires externes, études, urbanisme, consultations …, sans prendre appui sur les fonctionnaires municipaux qui eux connaissent le terrain, ni sur les habitants qui connaissent leurs besoins.

Suivre les consignes de la Préfecture, distribuer des masques, publier la liste des commerces sur le site de la ville, c’est bien … mais ça ne suffit pas ! Dans notre contexte de crise, il faut être inventif et solidaire ! Par exemple proposer des locaux (coworking, médiathèque …) aux télétravailleurs mal logés, faire pression sur les bailleurs pour alléger les loyers des commerçants, utiliser les moyens numériques actuels pour ouvrir le débat démocratique et y inclure toutes les forces en présence (notamment les élus de l’opposition, mis de côté), agir enfin en faveur de l’environnement : depuis mars 2020 , pas un m² n’a été végétalisé, seules les constructions massives poussent.
Malheureusement, lorsqu’on voit qu’un problème simple – poser une bande de guidage pour les personnes non-voyantes – est négligée pendant des mois, on s’inquiète pour les changements profonds qu’il faut engager face aux crises sociales et environnementales.

Christophe Bonazzi, Marie Broutin, Marylène Cœur-Joly, André Del, Pierre-Alain Hauseux, Florence Maurice

Contact : elus@blr-lavilleenpartage.org. Page fb @laVilleenpartage

________________

Se Rassembler pour Bourg-la-Reine

Avis de Décès,

Chères Réginaburgiennes, chers Réginaburgiens.

C’est avec beaucoup de peine que j’apprends cette triste nouvelle aujourd’hui. La disparition de la Démocratie à Bourg-la-Reine.

Menacée depuis plusieurs années, elle a été définitivement enterrée par la majorité. Après nous avoir sévèrement tancée en Conseil Municipal et rappelée que les commissions n’étaient pas obligatoires, après avoir orchestrée à son seul profit les délégations, la Démocratie a jeté l’éponge.

Jeté l’éponge car elle est bafouée. Derniers exemples en date : on nous a juré en Conseil Municipal, la main sur le cœur que les élus seraient informés des directions prises concernant l’aménagement du Boulevard Joffre. Nous avons reçu dans nos boites aux lettres le futur de ce boulevard.

De concertation ? Aucune ! Or, un projet comme celui-ci, mené par le département, ne peut pas voir le jour en si peu de temps.

Jeté l’éponge à propos du complexe sportif des Bas-Coquarts, dédié à l’escrime et aux sports de combat. Qu’en est-il des autres sports ? Aucune information !

Claude Fernandez – Conseiller Municipal Se Rassembler pour Bourg-la-Reine

________________