Le Campus de l'Enfance - Faïencerie

Le 13 avril dernier, après deux ans de concertation, le Conseil municipal a voté le lancement du futur Écoquartier qui devrait voir le jour en 2025 sur le site de la Faïencerie. Dans une démarche de conception partagée et d'amélioration continue, la Ville continuera d'associer les Réginaburgiens et usagers du site à la réalisation et au suivi de ce projet phare pour les quatre prochaines années.

S'étendant sur 2,2 hectares, le site de la Faïencerie est actuellement occupé par un bâtiment désaffecté de la CPAM, une crèche et le groupe scolaire Étienne-Thieulin-la Faïencerie, aujourd'hui vétuste et inadapté aux normes et usages actuels. Lauréat de l'appel à projets "Inventons la Métropole du Grand Paris 2" en juin 2019, le projet d'Écoquartier porté par la Ville prévoit la transformation et la réorganisation de ce site.

Un programme innovant, écologique et ambitieux

Le futur Écoquartier comprendra :

  • un « Campus de l'enfance », avec un nouveau groupe scolaire, un centre de loisirs et un gymnase. Seront également installés un pôle médical et paramédical, avec un centre de diagnostic des troubles de l'apprentissage et la Tech-Kids Academy, qui donnera des cours de code et robotique pour les enfants. Enfin, LaPsyDé, laboratoire du CNRS qui regroupe des chercheurs en neurosciences, travaillera sur place pendant trois ans avec les parents d'élèves.
  • 150 logements, dont 30 % de sociaux, pour améliorer la mixité sociale, ainsi que des commerces et activités nouvelles.
  • un square de 8 700 m² qui n'existe pas encore dans le quartier et qui disposera notamment d'une pelouse, d'une aire de jeux, d'un verger et d'une mare pédagogiques, d'un potager partagé et d'agrès sportifs.

Ce nouvel Écoquartier se veut exemplaire et innovant en termes de développement durable, d'épanouissement social mais également matière de conception, puisque les constructions seront faites essentiellement en bois et autres matériaux biosourcés. Les travaux, prévus pour une durée de deux ans, débuteront en site occupé par les écoliers, fin 2023/début 2024 et devraient être achevés en 2025.


La participation citoyenne au cœur du projet

Dès le choix du jury en juin 2019, la Ville a présenté le projet aux habitants et lancé un important travail de concertation jusqu'en décembre 2019. Plateforme participative, ateliers, entretiens individuels et collectifs, questionnaire auprès des parents, réunions publiques... De nombreuses occasions ont permis à toutes les parties prenantes d'enrichir et de faire évoluer le projet.

Après la période des élections municipales et les confinements successifs dus à la crise sanitaire, la Ville a mis en place un Comité de Suivi des Usagers (CSU) qui rassemble des
associations de riverains, de parents d'élèves et environnementales, ainsi que des représentants des directions des écoles et de la crèche. Divers échanges avec ce comité consultatif ont permis d'enrichir le cahier des charges du programme et d'aboutir à un scénario qui répond aux attentes exprimées par le CSU.

"À l'issue de nos travaux, la municipalité a retenu le scénario organisé autour d'un ensemble scolaire avec des cours en rez-de-jardin et a demandé des ajustements supplémentaires au cabinet de programmiste afin d'intégrer les demandes formulées par les directrices d'écoles et les parents d'élèves, notamment sur les circulations des petites sections de maternelle" précise le CSU qui a fait une déclaration lors du Conseil municipal du 13 avril dernier et qui sera associé à l'élaboration du cahier des charges final, puis à sa réalisation. "Nous tenons à remercier la mairie d'avoir aligné son choix de scénario à nos souhaits. La concertation menée depuis 2019 aura permis la manifestation du consensus. Nous sommes très heureux du programme qui a été choisi et de l'avancement de ce projet pour notre ville"